• Andrew Taylor, Le diable danse à Bleeding heart square, Pocket

     

    Andrew Taylor, Le diable danse à Bleeding heart square, PocketLondres, 1934. Parce que son mari l'a violemment battue, Lydia Langstone quitte le confortable domicile conjugal d'un quartier cossu pour se réfugier chez son père, dans une pension de famille de Bleeding heart square. Dans ce quartier populaire, Lydia doit apprendre à vivre sur de nouvelles bases : trouver un travail pour subvenir à ses besoins, faire le ménage alors qu'elle a toujours été entourée de domestiques.

     

     

    A Bleeding heart square, Lydia fait la connaissance de personnages parfois inquiétants. Son père d'abord, qu'elle découvre car il a quitté sa mère peu après sa naissance. C'est un alcoolique qui vit d'expédients et de combines. Joseph Serridge, le propriétaire du garni. Un homme aux manières enjôleuses, amateur de très jeunes filles. Il reçoit par la poste des paquets contenant des morceaux de coeur. Il y a aussi Rory Wentwood, journaliste en recherche d'emploi, un jeune homme pas vraiment beau mais si plaisant à regarder, pas du tout de son milieu mais si sympathique. Rory mène l'enquête sur la disparition, quatre ans auparavant, de Philippa Penhow, ancienne propriétaire de la pension. Lydia va l'aider à chercher ce qu'il s'est passé et quelles sont les responsabilités de Serridge et de son propre père.

     

     

    Le cadre historique du roman est celui de la crise économique et politique des années 1930. En Grande-Bretagne, l'Union britannique d'Oswald Mosley, un parti fasciste pro-nazi auquel appartient Marcus Langstone, le mari de Lydia, organise des meetings pour faire connaître ses positions avec l'espoir d'accéder au pouvoir. Je retrouve des événements que j'avais découverts dans L'hiver du monde, mais beaucoup plus en arrière-plan ici.

    J'ai apprécié cette lecture que je qualifierais de distrayante. Il y a un fond historique, un brin de suspense et le personnage de Lydia est une jeune femme volontaire qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. C'est plaisant.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 30 Mai à 10:57

    Je pense l'avoir lu mais je l'ai racheté car je ne m'en rappelais plus. Je ne l'ai aps chroniqué donc je l'ai peut-être vu sur de nombreux blog à l'époque. Je le sortirai de ma PAL dès que j'aurai du temps...

      • Mercredi 30 Mai à 15:54

        Parfait pour un moment de détente.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :