• Anne Perry, Brunswick Gardens, 10-18



    Le dernier sorti d'une excellente série de romans policiers historiques et psychologiques.

    Historiques car l'action se situe à la fin du 19° siècle (à partir de 1880) dans l'Angleterre victorienne. Avec le commissaire Thomas Pitt et son épouse Charlotte  on pénètre dans l'intimité de la haute société, si respectable en apparence mais qu'on découvre rongée par les turpitudes.

    Psychologiques car entre la découverte du crime et sa résolution il y a peu d'action mais beaucoup de questions. Que cachent les suspects ?
    L'auteur excelle à faire émerger les faiblesses et les mesquineries de ces gens qui se croient supérieurs. Anne Perry connaît et décrit parfaitement la nature humaine. Son analyse est toujours d'actualité et nous amène à nous interroger sur nos propres insuffisances. Le tout n'est pas dénué d'humour fin et jubilatoire.

    Voilà pour moi la combinaison idéale du roman : on s'instruit, on s'amuse et on en apprend sur soi-même.

    Si vous ne connaissez pas encore, quelle chance vous avez car Brunswick Gardens est le 18° roman de la série et l'intérêt ne faiblit pas. Dans cet épisode, la jeune assistante d'un éminent pasteur s'est tuée en chutant dans un escalier. Qui l'a poussée ? Tout semble accuser le pasteur. Quand on découvre que la victime était enceinte les autres hommes de la maison sont aussi suspectés. Malgré les pressions politiques et religieuses pour étouffer l'affaire nos héros feront triompher la vérité.

    Anne Perry est également l'auteur d'une autre série : les enquêtes de William Monk et d'Esther Latterly qui comprend actuellement 14 romans, également chez 10-18. Cette série se déroule un peu plus tôt que la précédente (à partir de 1850). En plus des éléments qui font le succès des aventures de Charlotte et Thomas elle explore d'autres thèmes.
    Esther Latterly est infirmière, ce qui l'amène à travailler aussi bien au contact de la haute société que des plus démunis dont on découvre les conditions de vie sordides dans les bas fonds de Londres.
    William Monk a été victime au premier épisode d'un accident qui l'a laissé amnésique. Ses souvenirs reviennent très lentement. C'est l'occasion pour l'auteur de s'interroger sur la mémoire et l'identité.

    D'autres lectures autour du même sujet :


    Michel Faber, La rose pourpre et le lys, éditions de l'Olivier.
    Ne vous laissez pas impressionner par ce pavé de plus de 1100 pages car il se lit... comme un roman.
    Londres, 1875. La prostituée Sugar va utiliser l'intérêt qu'a pour elle le riche William Rackham pour s'élever et donner un nouveau départ à sa vie.

    Michel Faber nous emmène dans les quartiers mal-famés de Londres où les filles sont prostituées dès leur plus jeune âge. Il nous introduit dans les belles demeures de la haute bourgeoisie où les femmes sont élevées dans la négation du sexe et où la nuit de noce s'apparente à un viol. On est atterré de découvrir l'hypocrisie de cette société où les vices sont tolérés du moment qu'ils sont cachés.
    Un bon livre.









    Patricia Cornwell, Jack l'éventreur, affaire classée, Le livre de poche.



    Patricia Cornwell a mené l'enquête et prouve qui était Jack l'éventreur. Une démonstration convaincante. l'auteur s'appuie sur les traces laissées par l'assassin et y ajoute un travail de "profiler" contemporain : elle se coule dans le personnage et comprend comment il fonctionne.
    En plus de découvrir la vie misérable des prostituées londoniennes à la fin du 19° siècle on apprend comment travaille Patricia Cornwell. C'est une véritable enquêtrice  scientifique qui se documente directement auprès des services de police et des équipes médico-légales.
    J'imagine que ce livre devrait intéresser aussi ceux qui apprécient ses romans policiers (que je n'ai pas lus encore).















    Et enfin un film : Gosford Park de Robert Altman avec Derek Jacobi, Jeremy Northam, Maggie Smith, Kristin Scott-Thomas, Clive Owen...

    Un week-end mondain à la campagne dans une grande maison noble. Le maître des lieux est assassiné...deux fois ! Et en effet, plusieurs personnes semblent avoir des raisons de lui en vouloir. Qui a fait le coup ?
    Bien que le film se déroule dans les années 1930 rien ne semble avoir changé depuis 50 ans dans le mode de vie de la haute société britannique. Le film montre deux mondes qui se côtoient : celui des maîtres et celui des domestiques (et comme dans les ouvrages précédents on est surpris de découvrir combien il en fallait pour servir ce beau monde). C'est très bien fait.
    Après avoir vu le film j'ai lu Asworth Hall de Anne Perry (éditions 10-18) et il m'a paru évident que le livre avait inspiré le film (le livre est antérieur au film).
     

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Novembre 2005 à 12:00
    oups, un peu long cet article :S mais je le lirai quand même le moment venu ^^ promis... bizouuu ma petite môman! continue bien ton blog, lis et amuse toi comme un 'tite folle! XxX
    2
    Dimanche 12 Novembre 2006 à 12:00
    Je suis très tentée par Anne Perry, mais je ne sais pas trop par lequel commencer. Le premier tome de Thomas et Charlotte Pitt, c'est quel titre. Sinon, "La rose pourpre et le lys", j'en ai entendu surtout du mal. Et étant donné le pavé dont il s'agit, j'hésite beaucoup...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :