• Hugo Horiot, L'empereur, c'est moi, L'iconoclaste

    Hugo Horiot, L'empereur, c'est moi, L'iconoclasteHugo Horiot est autiste ou Hugo Horiot était autiste ou Hugo Horiot a grandi avec l'autisme. Difficile de choisir ce qui décrit le mieux ce que Hugo Horiot nous dit ici de lui et l'autisme. Peut-être plutôt la dernière expression car c'est le récit d'un esprit intelligent et sensible enfermé dans un corps d'enfant que l'auteur nous fait là. Hugo Horiot aurait pu rester cloitrer en lui-même, il en a parfois été tenté mais il a découvert le théâtre et surtout il a eu la chance d'avoir une mère formidable, l'écrivaine Françoise Lefèvre, une femme d'un grand courage qui s'est battue sans relâche et avec amour pour amener son fils à accepter le monde et les autres. Elle s'est battue contre les psys et contre les enseignants (je suis choquée par ce que l'auteur dit de certaines réactions ou de certains propos de profs). Elle a écrit un livre sur son fils, Le petit prince cannibale, qu'il faudrait lire maintenant.

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :