• Irene Zeilinger, Non c'est non, La découverte

     

    Irène Zeilinger, Non c'est non, La découvertePetit manuel d'autodéfense à l'usage de toutes les femmes qui en ont marre de se faire emmerder sans rien dire.

    Irene Zeilinger est formatrice en autodéfense pour femmes. Dans ce petit manuel elle rappelle les chiffres des violences contre les femmes : les femmes ont beaucoup plus de risques de se faire agresser dans un lieu familier (à la maison, au travail) par quelqu'un quelles connaissent (compagnon, collègue) que dans la rue par un inconnu. Les conseils qu'elle donne tiennent donc largement compte de cette réalité, même si tous les types de violences sont abordés.

     

     

    C'est également en s'appuyant sur des statistiques que l'auteure montre qu'il est dans l'intérêt des femmes de se défendre en cas d'agression : d'après la police allemande, "les agresseurs sont parvenus à violer 81 % des femmes qui n'ont pas osé résister, mais seulement 16 % de celles qui se sont défendues, même faiblement". Si cependant de nombreuses femmes hésitent à se défendre, c'est lié à leur éducation qui leur a enseigné à faire passer les désirs des autres avant les leurs, à ne pas se mettre en colère. Irene Zeilinger interroge ce cadre social et ce qu'on place derrière la notion de féminité. Enfin elle présente quelques techniques d'autodéfense.

     

     

    J'ai trouvé la lecture de ce livre intéressante. J'ai déjà constaté que j'avais tendance à me comporter comme j'imagine que les autres le souhaitent. En même temps je supporte mal qu'on me marche sur les pieds et cette contradiction entraîne des tensions entre moi et moi-même. Je me suis donc sentie concernée par la notion de limites personnelles et ce qu'en dit l'auteure -"J'ai le droit de signaler une tension et de refuser qu'on empiète sur mes limites". Cela me rappelle que je dois travailler à l'affirmation des miennes. En fin d'ouvrage, l'auteure donne des coordonnées pour trouver des cours d'autodéfense féminine. Je constate qu'il y a non loin de chez moi une association qui organise des stages de deux jours et je me dis que ça pourrait être une bonne idée d'y participer.

     

    L'avis de Lybertaire.


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mardi 10 Juillet à 12:07

    C'est bien que les problèmes féminins soient plus mis en avant car on n'arrête pas de parler de progrès et les femmes ont plus de droit mais dans les faits le sexisme et la violence ( physique ou morale) faite aux femmes continuent... PS : bonne lecture de J london :-)

      • Mardi 10 Juillet à 16:37

        En effet, commel'a bien montré le mouvement "Me too".

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Samedi 11 Août à 09:58

    Oooh merci pour le lien :) Je suis absolument ravie que le livre soit arrivé entre tes mains, ça me fait chaud au cœur !! Cet été je lis Simone de Beauvoir et ça éclaire beaucoup de choses, encore ! Simplement, faut arrêter de s'excuser d'exister, de prendre de la place, de faire des choix, d'être comme nous on l'entend et pas comme les autres s'attendent à ce qu'on soit. Un parcours de longue haleine, mais terriblement intéressant pour investir réellement le genre féminin.

      • Dimanche 12 Août à 21:04

        C'est le travail de toute une vie de lutter contre ce formatage social.

    3
    Lundi 13 Août à 12:51

    Oui, il s'agit d'interroger tous les impensés de notre société, de se déconstruire, même si certaines personnes n'aiment pas trop ce terme, et je le fais avec un intérêt inlassable !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :