• Jonathan Coe, Le cercle fermé, Gallimard

     

    Jonathan Coe, Le cercle fermé, Gallimard"J'ai beaucoup appris de mes erreurs, et je suis sûr de pouvoir les répéter à la perfection."

     

    Le cercle fermé est la suite de Bienvenue au club (que j'avais lu en mai et déjà presque oublié) qui se déroulait dans les années 1970. Nous sommes maintenant au début des années 2000. Vingt ans plus tard, que sont devenus les personnages du premier roman ? Un petit groupe de ces amis de jeunesse sont restés liés, les circonstances et le hasard vont leur donner des nouvelles des autres.

     

    Cicely a quitté Benjamin et il n'a plus eu de nouvelles d'elle. Lui qui se projetait en écrivain et compositeur travaille dans un cabinet d'experts-comptables et n'a rien publié de l'oeuvre à laquelle il travaille depuis son adolescence et dont le manuscrit atteint maintenant plus de 1000 pages. Mais dans ce tome l'action tourne principalement autour de Paul Trotter, le frère cadet de Benjamin. Paul qui a été de droite dès son enfance est devenu un député néo-travailliste. Jonathan Coe critique la politique de Tony Blair, notamment l'engagement dans la guerre en Irak. On voit Paul, personnage essentiellement soucieux de ses intérêts propres, pas très sympathique à priori, se transformer par la grâce de l'amour.

     

    On retrouve également Claire, hantée par la disparition mystérieuse de sa soeur 20 ans plus tôt.

     

    J'ai trouvé ce roman sympathique et plaisant à lire. Pas sûr qu'il me laisse un souvenir plus marquant que le précédent.

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :