• Per Olov Enquist, Le médecin personnel du roi, Babel

    Per Olov Enquist, Le médecin personnel du roi, Babel Johann Friedrich Struensee (1737-1772) était un médecin allemand acquis aux idées des Lumières. En 1768 il est engagé comme médecin personnel du roi du Danemark Christian 7. Christian (1749-1808) était en effet atteint de folie qui se manifestait pas des délires (hallucinations) et des crises de violence. Struensee gagne la confiance du roi et bientôt il assume de fait la régence du royaume. En deux ans il prend 632 décrets révolutionnaires : suppression de la loi réprimant l'infidélité et instauration d'un fonds d'aide aux enfant illégitimes, restriction des pensions superflues des fonctionnaires, liberté de la presse et interdiction de la torture... C'est beaucoup pour l'époque.

     

     

    L'auteur nous présente un cour du Danemark où ce sont en fait les hauts fonctionnaires qui gouvernent à la place des rois empêchés : le père de Christian était un alcoolique et Christian lui-même a reçu une éducation brutale destinée à le briser. En accédant à la régence Struensee se fait donc des ennemis qui veulent récupérer leur pouvoir et qui en plus sont opposés aux Lumières. Lui-même semble avoir peu réfléchi à la façon d'agir : les réformes se succèdent à un rythme effréné et leur auteur ne se gagne pas le soutien du peuple en faveur de qui il agit. Le fait qu'il soit devenu l'amant de Caroline Mathilde, femme de Christian, le dessert également.

     

     

    Per Olov Enquist, Le médecin personnel du roi, Babel

     

     

    Soeur du roi d'Angleterre, Caroline Mathilde est mariée à quinze ans. A la cour du Danemark on escompte qu'elle se contentera de remplir le rôle de productrice d'héritier(s). Cependant, au contact de Struensee, cette toute jeune femme s'émancipe. Elle apprend à monter à cheval, monte en tenue d'homme et prend goût au pouvoir. C'est une battante qui refuse la place qu'on lui a assignée.

     

     

    Sur un fond historique Per Olov Enquist imagine les sentiments et les pensées de ses personnages. C'est l'occasion pour lui de s'interroger sur l'exercice du pouvoir. Peut-on faire le bien du peuple en lui imposant des réformes par le haut? Face aux méchants, peut-on faire triompher le bien si on n'est pas soi-même un peu mauvais?

    J'ai apprécié ce roman.

     

     

    Per Olov Enquist, Le médecin personnel du roi, Babel Royal affair. C'est un film de 2012, réalisé par Nikolaj Arcel, avec Mads Mikkelsen dans le rôle de Struensee. Je l'avais vu à sa sortie et j'en gardais le souvenir d'un film d'un romantisme ébouriffant. A la lecture du roman il m'a semblé que le film en était l'adaptation. Sa fiche Wikipédia nous dit cependant qu'il est tiré d'un autre ouvrage.En tout cas Struensee a pour moi maintenant le visage de Mikkelsen bien que Per Olov Enquist nous dise qu'il était blond. Le vrai Struensee était aussi nettement plus jeune que l'acteur.

    C'était l'occasion de revoir ce film. A la revoyure je m'aperçois que mes souvenirs étaient faux : j'avais mélangé le film et un documentaire sur le même sujet vu ensuite à la télé. Dans le film c'est Caroline Mathilde (Alicia Vikander) qui est le personnage central. C'est elle qui apparaît comme l'instigatrice de la prise du pouvoir par Struensee mais aussi par elle-même, Christian (Mikkel Boe Følsgaard) -beaucoup moins fou que dans le roman- et deux autres proches. Le film est plaisant à regarder. Comme le roman il a le mérite de faire connaître une intéressante période de l'histoire du Danemark.

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 7 Novembre 2021 à 19:48

    Tu me rappelles un excellent souvenir de lecture, merci !

      • Lundi 8 Novembre 2021 à 09:52

        Tant mieux. Maintenant il faudra que je me procure L'extradition des Baltes.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :