• Ken Follett, La chute des géants, Le livre de poche

     

    La chute des géants est le premier épisode d'une trilogie intitulée Le siècle et qui, comme son nom l'indique, couvre toute l'histoire du 20° siècle. Le premier tome va de 1911 à 1924. Il traite principalement de la première guerre mondiale et des révolutions russes. On suit les événements à travers une galerie de personnages de différentes nationalités et de différentes origines sociales ce qui permet à l'auteur d'aborder de façon vivante de nombreux thèmes.

     

     

    En Grande-Bretagne, Billie et Ethel Williams sont les enfants d'un mineur devenu responsable syndical. De leur père ils ont hérité l'envie de se battre contre les injustices sociales. Ethel est aussi engagée dans la lutte pour le droit de vote pour les femmes.

    Le comte Fitzherbert et sa soeur Maud sont les représentants de la haute société. Lui est très attaché aux traditions qui l'ont placé au dessus du petit peuple et mène dans sa propriété un train de vie tout à fait semblable à ce que j'ai vu dans la série Downton Abbey.

     

    En Allemagne, Walter von Ulrich est un jeune diplomate qui tente de préserver la paix.

    En Amérique, Gus Dewar travaille auprès du président Wilson. Lui aussi est un partisan de la paix. En 1916 il tente de négocier un cessez-le-feu mais la guerre a coûté tellement cher que les adversaires ne peuvent plus envisager de ne pas la mener jusqu'à la victoire.

     

    En Russie, les frères Grigori et Lev Pechkov ont vu tout jeunes leur père pendu par le seigneur local pour avoir fait pâturer ses bêtes sur un terrain en friche. Pour améliorer son sort dans un régime corrompu où les puissants ont tous les droits que choisir, l'émigration ou la révolution ?

     

    Il n'y a pas de héros français alors qu'une partie du roman est consacrée aux combats sur le front français. On se bat donc entre Britanniques et Allemands, dans la Somme. La bataille de Verdun, les mutineries de 1917 sont évoquées en arrière plan.

     

     

    Encore un pavé de 1000 pages mais qui se lit facilement grâce aux personnages qui sont généralement sympathiques, à leurs aventures croisées et à leurs histoires d'amour. J'apprends des choses sur l'entrée en guerre des Etats-Unis, sur les tentatives de négocier la paix avant 1918, sur les révolutions russes. J'apprécie mais je ne retrouve pas cependant le souffle qui habitait Les piliers de la terre. Je dirai que c'est gentil. Je lirai certainement la suite.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 22 Février 2015 à 10:08

    J'ai lu un billet élogieux d'une autre blogueuse... Je crois que je préfèrerai lire un essai sur la période plutôt qu'un roman. Mais j'ai un livre dans ma PAL de cet auteur que je n'ai pas encore lu

    2
    Dimanche 22 Février 2015 à 10:21

    Il soufre surtout de la comparaison avec Les piliers de la terre.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :