• Fethiye Cetin, Le livre de ma grand-mère, L'aube

    Alors qu'elle était déjà adulte, Fethiye Cetin a découvert que sa grand-mère était une rescapée du génocide des Arméniens. Quand elle était petite elle a été enlevée, lors d'une marche de la mort, par un gendarme turc à qui elle avait plu. Il n'avait pas d'enfant et l'éleva comme sa fille. Sa femme par contre la considérait comme une servante. Elle changea de nom, de religion et épousa plus tard un neveu de ses parents adoptifs.

    Ce livre est un hommage de Fethiye Cetin à une grand-mère dont elle était très proche, qui l'a en partie élevée après la mort de son père. Il est fait des souvenirs que cette femme avait tus et qu'elle a commencé à raconter à sa petite-fille peu avant sa mort. Ce sont souvent des impressions, des images de la vie quotidienne qui essaient de redonner corps à ce qui a disparu. Cela m'a fait penser à des choses que j'ai lu sur la vie des Juifs en Europe centrale avant la seconde guerre mondiale.

    Aujourd'hui en Turquie, un certain nombre de personnes découvrent, comme Fethiye Cetin, leurs origines arméniennes au moment où les derniers survivants disparaissent. De ce fait Le livre de ma grand-mère a eu un succès inattendu dans ce pays.

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :