• Julie Otsuka, Quand l'empereur était un dieu, 10-18

    Pendant la deuxième guerre mondiale, après l'attaque américaine sur Pearl Harbour (décembre 1942) les Américains ont interné dans des camps de prisonniers les personnes d'origine japonaise vivant dans le pays. Ils étaient accusés d'être des espions à la solde de l'empereur, une cinquième colonne préparant l'invasion des Etats-Unis.

    Dans Quand l'empereur était un dieu, Julie Otsuka raconte l'histoire d'une famille japonaise de Berkeley. Le père a été arrêté au lendemain de Pearl Harbour. La mère et ses deux enfants (11 et 8 ans) sont déportés quelques mois plus tard vers un camp situé dans le désert de l'Utah. Tous ne seront libérés qu'après la fin de la guerre, plus de trois ans plus tard.

    Julie Otsuka écrit dans un style apparemment détaché. Les personnages ne sont jamais nommés. Ils sont désignés comme "la femme", "le père", "la fille", "le garçon". Malgré cela ils apparaissent comme très vivants et il n'y a rien de froid dans la narration grâce notamment aux dialogues particulièrement bien observés entre le frère et la soeur ou entre les enfants et leur mère. Sans s'appesantir l'auteur dit très bien les difficultés de l'internement et de la séparation d'avec le père puis du retour à une vie normale, entourés de voisins qui vous regardent de travers. J'ai beaucoup aimé ce petit livre.

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :