• Paul Auster, Léviathan, Babel


    Paul Auster, Léviathan, BabelQuand son grand ami Benjamin Sachs se fait sauter en manipulant une bombe de sa fabrication le narrateur, l'écrivain Peter Aaron, décide d'écrire l'histoire de sa vie pour expliquer ce qui a pu amener cet auteur talentueux à mourir seul dans la préparation d'un acte terroriste.

    L'histoire de Sachs c'est aussi l'histoire de l'amitié de Sachs et du narrateur, deux écrivains, chacun admiratif du travail de l'autre. Pendant des années les vies des deux hommes ont été liées. Ils se fréquentaient régulièrement, se faisaient lire leurs travaux. Puis la vie de Sachs a dévié. Un accident l'amène à se poser des questions sur le sens de sa vie. Il traverse une période de dépression puis, comme il semble s'en sortir, un événement dramatique le pousse vers l'action radicale.

    Léviathan est ma relecture d'août. La première lecture doit remonter à 10 ou 15 ans. Je m'aperçois que je n'avais gardé pratiquement aucun souvenir de ce livre et même des faux souvenirs, sans doute des mélanges faits postérieurement avec d'autres oeuvres de l'auteur. Seulement cette lecture m'avait tellement emballée qu'après j'ai décidé de lire tout -ou presque- Paul Auster. Aujourd'hui je suis surprise de cet emballement. Je ne crois pas que si je découvrais maintenant Paul Auster avec Léviathan cela produirait le même effet sur moi.

    J'ai cependant plaisir à retrouver l'imagination de l'auteur pour créer des personnages pittoresques. Je découvre que Peter Aaron est Paul Auster : mêmes initiales, il a vécu à Paris et sa femme s'appelle Iris (la femme de Paul Auster est Siri Hustveldt).

     

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 27 Août 2014 à 12:00
    Je crois avoir écrit qu'un beau style d'écriture n'était pas suffisant pour me faire apprécier un roman sans histoire. Le Papou
    2
    Dimanche 31 Août 2014 à 12:00
    Je n'ai pas encore lu ce titre de Paul Auster. C'est amusant de voir à quel point notre ressenti peut varier avec l'âge et en fonction du moment où on le lit. C'est pour ça que j'hésite à relire des livres qui m'ont beaucoup plu ( par contre je relis volontiers ceux que je n'avais pas aimé).
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :