• Tatiana de Rosnay, Elle s'appelait Sarah, Editions Héloïse d'Ormesson


    Agée d'environ 45 ans Julia Jarmond, américaine et mariée à un Français, vit à Paris depuis 25 ans. Elle est journaliste pour un magazine destiné aux expatriés américains en France. En 2002 elle est chargée de couvrir la commémoration des 60 ans de la rafle du Vel' d'hiv'. Son travail prend une tournure plus personnelle alors qu'elle découvre les liens inattendus de la famille de son mari avec cet événement. En même temps son mariage traverse une crise difficile.

    Née en France de parents juifs polonais, Sarah, 10 ans, est raflée avec eux le 16 juillet 1942. Avant de quitter l'appartement familial elle a eu le temps de cacher son petit frère de quatre ans, Michel, dans un placard secret. Elle a fermé la porte et a emporté la clef en lui promettant de revenir vite. Emmenée au vélodrome d'hiver puis internée à Beaune-la-Rolande, Sarah ne pense qu'à une chose : Michel l'attend, elle doit tenir sa promesse.

    Cet émouvant roman raconte en parallèle l'histoire de Julia qui mène l'enquête sur la rafle du Vel' d'hiv' et celle de Sarah, victime de cette même rafle. Dans la première moitié du livre Tatiana de Rosnay alterne un chapitre de l'histoire de Sarah puis un de celle de Julia, procédé qui accroit toujours le suspense. Ensuite on ne suit plus directement que Julia et on apprend en même temps qu'elle ce qu'il est advenu de Sarah.

    Tatiana de Rosnay présente de façon bien documentée la façon dont s'est déroulée la rafle du Vel' d'hiv' et comment la déportation des Juifs de France a été organisée et exécutée par le gouvernement collaborationniste de Vichy (la zone sud "dite libre" est le seul endroit non-occupé d'Europe d'où on a déporté des Juifs pendant la guerre). Elle montre aussi que des Français ont résisté en cachant et en sauvant des Juifs (grâce à leur action la France est le pays d'où le moins de Juifs ont été déportés).

    J'ai dévoré ce livre d'une traite. J'avais du mal à le lâcher quand je devais me consacrer à autre chose. Pendant toute la période de ma lecture j'ai aussi été habitée par la musique de la chanson de Jean-Jacques Goldman du même titre.
     

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Dimanche 6 Avril 2008 à 12:00
    Ce roman a vraiment l'air intéressant. Mais je vais attendre sa sortie en poche.
    2
    Vendredi 25 Juillet 2008 à 12:00
    Je crois que les avis sont unanimes ce livre est vraiment très bien!! Et comme toi j'ai fait cet amalgame avec la chanson de JJ Goldman
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :