• Barbara Pym, Les ingratitudes de l'amour, 10-18

     

    Barbara Pym, Les ingratitudes de l'amour, 10-18Dulcie, 31 ans, vient d'être plaquée par son fiancé. Pour se changer les idées, elle accepte de participer à un colloque professionnel -elle est documentaliste pour un éditeur. Là, elle fait la connaissance de Viola, documentaliste également, et d'Aylwin, universitaire et directeur de revue. Viola est une femme peu sympathique, à mon avis, mais Dulcie se lie d'amitié avec elle et accepte même de l'héberger chez elle quand Viola est mise à la porte par son propriétaire. Aylwin est un fort bel homme qui fascine Dulcie. Elle va utiliser ses ressources professionnelles pour se documenter sur lui et sa famille et pousse son obsession jusqu'à assister à un culte dans l'église où son frère est pasteur et à prendre une chambre dans l'hôtel dirigé par sa mère. Elle entraîne à sa suite Viola, laquelle est officiellement amoureuse d'Aylwin.

     

     

    Voilà un roman dont la lecture ne m'a guère emballée -je l'ai même trouvée un peu ennuyeuse- alors que j'en avais lu des critiques positives. Il ne s'y passe pas grand chose et l'humour de l'autrice m'a tout juste fait sourire. Quant au fond, je m'interroge sur cette obsession de Dulcie pour Aylwin que je ne suis pas loin de trouver un peu malsaine. Signe des temps, sans doute : aujourd'hui on pourrait parler de harcèlement; à l'époque -le roman date de 1961- une célibataire de l'âge de Dulcie était considérée comme une vieille fille et son comportement nous est présenté comme une sortie de son train-train quotidien.

     

    L'avis de Keisha (beaucoup plus positif que le mien, donc)


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    keisha
    Dimanche 9 Septembre à 07:27
    keisha

    Oui, je l'avoue, je suis fan!!! ^_^ Evidemment qu'il ne se passe pas grand chose... Je me demande si Dulcie ne m'avait pas aussi mise en malaise par son comportement...

      • Dimanche 9 Septembre à 13:08

        Et je n'ai pas parlé d'Aylwin qui court après les jeunes étudiantes. La sensibilité sur ce genre de chose a changé, c'est clair.

    2
    keisha
    Dimanche 9 Septembre à 07:28
    keisha

    Je suis partie voir mon billet, non non, ce n'est pas ce personnage dans ce roman (je me mélange un peu)

    3
    Dimanche 9 Septembre à 11:06
    maggie

    Un titre à éviter si je comprends bien. J'en ai un dans ma PAL. J'espère que je ne vais pas m'ennuyer..

      • Dimanche 9 Septembre à 13:09

        Mais d'autres ont apprécié.

    4
    Vendredi 14 Septembre à 08:18

    Je me suis ennuyée aussi ! http://www.lecturissime.com/2016/01/les-ingratitudes-de-l-amour-de-barbara-pym.html

      • Vendredi 14 Septembre à 10:46

        ca me conforte un peu de voir que je ne suis pas la seule.

    5
    Samedi 15 Septembre à 06:44

    Je croyais avoir tout lu de Barbara Pym que j'aime beaucoup.... Merci.

    Bon week end.

      • Samedi 15 Septembre à 09:19

        Il faudrait peut-être que j'essaie un autre de ses titres. Je crains que cette lecture ne m'y ait guère engagée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :