• Didier Tronchet, Vertiges de Quito, Futuropolis

     

    Didier Tronchet, vertiges de Quito, FuturopolisLes aventures extraordinaires de Didier, sa famille et son chat en Amérique du sud

     

    Didier Tronchet, sa femme Anne qui parle le quichua, la langue des indigènes -les indiens- et étudie leurs conditions de vie, leur fils Louis âgé d'une dizaine d'années et leur chat, ont vécu trois ans à Quito. L'auteur raconte les aventures de sa famille dans la capitale de l'Equateur, perchée à plus de 4000 m d'altitude, dans la forêt amazonienne, en route vers l'océan Pacifique ou en excursion aux mines du Potosi dans le Pérou voisin.

     

    Didier Tronchet, vertiges de Quito, Futuropolis

     A Quito

    J'ai apprécié :

    D'avoir la confirmation que les voyages forment la jeunesse : du moment qu'il a son chat pour lui servir de repère, le jeune Louis s'adapte parfaitement à son nouvel environnement. Quelle chance il a ce garçon ! Je l'imagine grandissant en adulte ouvert à la différence.

     

    De retrouver l'incident de la panne de voiture sur les routes de montagne, vécu lors de mes vacances en Equateur. Et la réparation artisanale, d'abord avec un joint découpé dans un morceau de carton puis dans une échoppe spécialisée, en ce qui me concerne, dans la pose de radiateurs.

     

    Didier Tronchet, vertiges de Quito, Futuropolis

     En panne dans les Andes

     

    Une lecture plaisante, qui m'a rappelé de bons souvenirs.

     

     

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Samedi 24 Janvier 2015 à 16:24
    keisha

    Beaucoup beaucoup aimé, compris l'espagnol (j'ai fait allemand seconde langue) et pas fait de billet.

    2
    Samedi 24 Janvier 2015 à 18:48

    Une petite famille bien sympathique.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :