• Johan Theorin, Fin d'été, Albin Michel

    J'avais lu il y a déjà un bon bout de temps les trois premiers épisodes de cette série policière qui se déroule sur l'île d'Öland en Suède et voilà que je tombe sur le dernier à ma bibliothèque. Je retrouve Gerlof qui se met en vacances de sa maison de retraite pendant l'été afin de rejoindre la résidence familiale où il accueille ses petits-enfants. C'est lui qui mène l'enquête quand Jonas Kloss, un camarade de son petit-fils vient lui raconter comment, en pleine nuit, il s'est retrouvé le passager d'un cargo à l'équipage de morts vivants. La famille Kloss est propriétaire d'un vaste complexe touristique et il semble que quelqu'un leur en veuille.

     

     

    L'affaire policière n'est pas des plus palpitantes et puis j'ai l'impression que Johan Theorin s'éparpille un peu. Il y a ainsi une DJ dont les difficultés personnelles sont évoquées mais sans les approfondir et sans que cela n'apporte rien à l'histoire si ce n'est quelques pages.

    Ce qui m'intéresse dans ce roman c'est ce que je ne venais pas y chercher : l'arrière-plan historique d'un personnage qui nous emmène en URSS dans les années 1930, au goulag et au coeur de la Grande Terreur stalinienne. L'auteur s'est documenté sur cette période -il cite ses sources à la fin- et montre bien toute l'horreur de ces événements.

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 15 Octobre à 18:53

    La dernière ligne de ta critique, m'a fait soudain changer d'avis. Pourquoi pas... J'espère juste que je ne vais pas le lâcher en cours de route...

    2
    Lundi 16 Octobre à 18:11

    Comme les chapitres alternent, enquête aujourd'hui et passé soviétique c'est l'attente de ceux-ci qui m'a menée jusqu'au bout.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :