• Ken Alder, Mesurer le monde, Flammarion

     

    Ken Alder, Mesurer le monde, FlammarionL'incroyable histoire de l'invention du mètre.

    En 1790, au début de la Révolution française, l'Assemblée nationale a autorisé l'académie des sciences à uniformiser les poids et mesures. En effet, on estime qu'à l'époque, derrière quelques 800 appellations différentes, la France comptait 250 000 unités de poids et mesures. La toise, par exemple, a une longueur différente selon les régions. A certains endroits elle a aussi une longueur différente selon qu'on vend ou qu'on achète, ce qui permet de faire du bénéfice sans modifier le prix. Les cahiers de doléances demandaient cette uniformisation.

     

     

    Inspirés par les idées des Lumières, les révolutionnaires ont proclamé l'universalité des droits pour tous les peuples, ils veulent maintenant proclamer l'universalité des poids et mesures. Ce projet n'autorise donc pas d'étendre à toute la France les mesures de Paris, comme certains le proposent. Il faut une base de calcul qui puisse convenir à la terre entière. Ce sera la terre elle-même : un mètre représente (à peu près) le dix millionième de la distance qui sépare le pôle nord de l'Equateur. La tâche de mesurer le méridien de Paris de Dunkerque à Barcelone est revenue à deux astronomes, Delambre et Méchain. Leur mission a duré sept ans.

     

     

    Ken Alder, professeur d'histoire américain, nous présente ici cette aventure. Je découvre avec cet ouvrage la collection Libres champs de Flammarion qui se propose de présenter des événements historiques à la manière d'un roman. Le résultat ici est passionnant. On suit les péripéties du travail de Delambre et Méchain en pleine Révolution. Ils ont parfois été soupçonnés d'être des espions à la solde de monarchies étrangères et menacés. On découvre les difficultés et le temps qu'il a fallu, une fois les calculs terminés, pour imposer un système métrique qui n'était pas seulement une nouvelle façon de mesurer mais parfois une nouvelle façon de penser. Il y a aussi des explications sur la méthode de triangulation utilisée pour mesurer le méridien.

     

     

    Ken Alder s'est appuyé sur de nombreuses sources. Aux archives de l'observatoire de Paris il a découvert l'existence d'une erreur de calcul au début du projet. En 2000 il a suivi, à bicyclette, l'itinéraire de Delambre et Méchain à travers la France.


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    keisha
    Samedi 17 Mars à 14:51
    keisha

    Tout à fait le genre de livres qui devrait me plaire (mêem si j'ai quelques notions quand même)

      • Samedi 17 Mars à 18:31

        Je recommande. C'est très riche, j'ai appris plein de choses.

    2
    Lundi 19 Mars à 21:33

    Quelle bonne idée! Sur le même thème, j'ai toujours "en stock" La Méridienne de Denis Guedj (je me souviens que tu avais chroniqué un de ces livres), qu'il me faut absolument lire. Je ne connaissais pas la collection Libres Champs, je vais suivre ça de près. MERCI !!!

      • Mardi 20 Mars à 10:49

        Denis Guedj a fait aussi Le mètre du monde mais je n'ai pas réussi à me le procurer. On m'a dit récemment que c'était assez technique et compliqué. Ce n'est pas le cas du livre d'Alder, même si certaines explications mathématiques me sont passées un peu au dessus.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :