• Mademoiselle Caroline et Julie Dachez, La différence invisible, Delcourt

     

    Mademoiselle Caroline et Julie Dachez, La différence invisible, DelcourtJulie Dachez a été diagnostiquée autiste Asperger à 27 ans. Un diagnostique qui a changé sa vie, comme elle le raconte dans cette BD dont elle a écrit le scénario, car il lui a permis de donner du sens aux difficultés qui l'entravaient depuis longtemps : non, elle n'était pas folle. Cela lui a donné le courage de quitter un emploi qui ne lui convenait pas et de reprendre des études, d'ouvrir un blog sur l'autisme au féminin. Quant à moi j'ai découvert cette femme intéressante dans le supplément sciences et médecine du Monde du 5 septembre 2018 qui en a fait le portrait.

    Le syndrome d'Asperger est sous-diagnostiqué chez les femmes car ses signes s'expriment plus discrètement, leurs intérêts spécifiques sont plus acceptables socialement que ceux des hommes, elles camouflent mieux leurs difficultés et passent donc inaperçues.

     

     

    Cette BD qui présente le syndrome d'Asperger au féminin à travers l'histoire de Marguerite, double de Julie Dachez, est aussi un plaidoyer pour l'acceptation de la différence. Être Asperger, nous dit-elle, ce n'est pas être handicapée mais fonctionner et penser différemment. Prise en compte, cette différence peut être un atout et un enrichissement. Elle dédie sa BD à tous ceux qui sont "un pied de nez au diktat de la "normalité". (...) Votre différence ne fait pas partie du problème, mais de la solution. C'est un remède à notre société, malade de la normalité". C'est une conception des choses que je trouve très sympathique. Je fais le parallèle avec la série Sense 8 que je viens de visionner sur Netflix et qui partage la même philosophie.

     

     

    La partie graphique de la BD est assurée par Mademoiselle Caroline. Le dessin est simple, en noir et blanc avec du rouge pour faire ressortir tout ce qui fait souffrir Marguerite. La couleur commence à apparaître à partir du moment où le diagnostic d'Asperger est posé. C'est efficace.

     

    Mademoiselle Caroline et Julie Dachez, La différence invisible, Delcourt

     

    L'ouvrage se termine par un petit cahier explicatif sur l'autisme et le syndrome d'Asperger. La France y est présentée comme l'exemple à ne pas suivre. En France seuls 20 % des enfants autistes sont scolarisés contre 80 % dans les autres pays développés. Pour cela notre pays a déjà été condamné à deux reprises par le Conseil de l'Europe pour discrimination. Espérons qu'un travail comme celui-ci puisse faire bouger les choses.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    keisha
    Lundi 29 Octobre à 07:33
    keisha

    Ha ça m'intéresserait , pour mieux comprendre le ressenti. (et je déteste le trop plein de bruit, mais sans être asperger)

      • Lundi 29 Octobre à 11:00

        C'est très accessible et intéressant.

    2
    Lundi 29 Octobre à 09:26

    J'adore les graphisme et les idées de cette BD ! C'est noté ! MERCI pour ce conseil BD, je ne m'y connais pas du tout. Et puis moi aussi, je suis contre le dicktat de la normalité ! :-)

      • Lundi 29 Octobre à 11:00

        A ce sujet il est temps que les choses bougent. Et particulièrement en France !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :