• Mo Hayder, Pig island, Presses de la cité

    Mo Hayder, Pig island, Presses de la citéMo Hayder est morte le 27 juillet 2021. De son vrai nom Clare Dunkel, cette écrivaine britannique était né en 1962. Elle était l'autrice de dix romans policiers glaçants.

     

    Mo Hayder, Pig island, Presses de la citéPig island. Le journaliste Joe Oakes est invité sur la petite île de Cuagach Eilean, surnommée Pig island, par ses habitants, membres de la secte du Ministère de la cure psychogénique. Depuis deux ans en effet l'île et la secte sont dans le collimateur : une vidéo filmée par des touristes a circulé sur les réseaux sociaux montrant le "diable de Pig island", une créature d'aspect humain, mesurant environ un mètre quatre-vingt et dotée d'une longue queue. Joe pense que son invitation pourrait être liée à cette apparition. Il est en effet connu comme un spécialiste des démystifications. Il a commencé sa carrière vingt ans plus tôt en s'opposant à Malachi Dove, fondateur de la secte. Aujourd'hui Dove semble avoir disparu et Joe aimerait bien savoir ce qu'il est devenu.

     

     

    Ca démarre un peu lentement ensuite c'est une histoire horrible avec des animaux découpés en morceaux et des meurtres en nombre. La narration fait aussi intervenir Lexie, épouse de Joe, femme perturbée qui prend ses désirs pour des réalités et adopte en conséquence un comportement pas toujours adapté. Avec tout ça la lecture avance vite parce que j'ai envie de connaître le fin mot de l'histoire. J'avais imaginé deux ou trois choses avant qu'elles soient révélées. Ceci dit ce n'est pas le genre d'ouvrage dont je ferais mon ordinaire parce que c'est surtout bien noir et qu'il n'y a guère de personnage sympathique.

     

    Je participe au défi Voix d'autrices, catégorie Un roman policier.

    Mo Hayder, Pig island, Presses de la cité

     

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 23 Août à 13:18

    Tu m'apprends son décès prématuré.. j'avais bien aimé ce titre, mais je lui ai préféré "L'homme du soir", et encore plus "Tokyo", avec lequel je l'ai découverte, et qui m'a pas mal marquée. Mais c'est en effet noir, très noir..

      • Lundi 23 Août à 15:17

        Elle avait une maladie dégénérative semble t il. C'est la première fois que je la lisais.

    2
    Jeudi 2 Septembre à 13:58

    J'en ai lu un. Pareil, je trouve cela trop noir...

      • Jeudi 2 Septembre à 14:29

        J'ai lu qu'elle même elle commençait à en avoir assez et que le prochain qui doit sortir sera plus optimiste.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :