• Olga Tokarczuk, Dieu, le temps, les hommes et les anges, Robert Laffont

     

    Olga Tokarczuk, Dieu, le temps, les hommes et les anges, Robert Laffont Antan est un village polonais situé au centre de l'univers et dont les quatre frontières, nord, sud, ouest et est, sont gardées par les archanges Raphaël, Gabriel, Michel et Uriel. Le roman suit la vie du village et de ses habitants de 1914 jusque vers la fin du 20° siècle. La narration tourne beaucoup autour de Misia, née au début de la Première Guerre Mondiale, et de ses proches. Chaque chapitre raconte une petite tranche de vie, le temps d'un personnage, ou d'un animal, ou d'une plante, ou d'un objet, ou... Certains de ces chapitres pourraient presque se lire comme de petites histoires indépendantes.

     

     

    Il est question de la naissance, de l'amour et de la mort; de comment un brave hommes devient un criminel de guerre; du rôle ou de l'existence de Dieu; du sens de la vie, en fait. Le tout est empreint de merveilleux, l'écriture poétique avec de belles descriptions d'une nature vivante où les arbres et les bêtes pensent et ressentent à leur façon. L'autrice fait preuve d'une grande imagination, il y a des choses très bien vues, de l'humour fin : c'est un régal de lecture.

    Cerise sur le gâteau, ce que je lis sur Wikipédia sur Olga Tokarczuk me la rend très sympathique. C'est une belle découverte pour moi et je remercié Eva, Patrice et Goran de l'avoir provoquée avec leur mois de l'Europe de l'est.

     

    Olga Tokarczuk, Dieu, le temps, les hommes et les anges, Robert Laffont

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'avis de Kathel.

    Je participe aussi au défi Voix d'autrices, catégorie Un conte.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 9 Mars à 17:47

    C’est moi qui dis merci pour ta participation...

      • Mardi 9 Mars à 18:00

        Tout le monde est content, alors !

    2
    Mercredi 10 Mars à 15:54
    Kathel

    Un roman très original ! Je ne lirais pas que ce genre de livres, mais parfois, un roman complètement hors norme, c'est rafraîchissant !

      • Mercredi 10 Mars à 18:20

        Au début je me suis demandée si j'allais apprécier. Et comment ! C'est ça le talent !

    3
    Jeudi 11 Mars à 12:02

    Je suis très heureux que ce mois de l'Europe de l'Est t'ait fait faire une telle découverte ! Je me souviens que tous ceux qui avaient lu Olga Tokarczuk s'en étaient facilités.

      • Jeudi 11 Mars à 12:12

        Je m'en suis en effet félicitée.

         

    4
    Jeudi 11 Mars à 21:01

    Ce livre d'Olga Tokarczuk, je l'ai dans ma liseuse et je vais bientôt le lire. Ravie qu'il t'ait plu. Je vois que tu as commencé Une nihiliste, je l'ai lu l'année dernière pour le mois des pays de l'Est. Sur le même sujet et la même époque Tourgueniev a écrit Terres vierges et Père et fils, mon préféré .

      • Vendredi 12 Mars à 09:19

        Oui, j'ai vu que tu l'avais lu. J'ai trouvé l'idée de lecture dans la liste des contributions de l'an dernier.

    5
    Samedi 13 Mars à 09:49
    Lilly

    Ce livre me fait un peu peur alors tu me rassures. De cette autrice, j'ai adoré "Sur les ossements des morts".

      • Samedi 13 Mars à 15:26

        J'ai bien prévu de lire d'autres romans d'elle et j'ai beaucoup vu Sur les ossements des morts sur les blogs.

    6
    Samedi 13 Mars à 10:26

    Un livre magnifique ! Inoubliable ! Je conseille aussi Sur les ossements des morts, qui est peut-être moins fort, mais très bien aussi, à la fois drôle et inquiétant ... 

      • Samedi 13 Mars à 15:27

        Dès que je peux mettre la main dessus à la bibliothèque mais elle a l'air très demandée.

    7
    Mardi 23 Mars à 14:28

    Un coup de cœur pour moi aussi...quel beau texte !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :