• Toni Morrison, Beloved, 10-18

     

    Toni Morrison, Beloved, 10-18Le 6 août je reçois un SMS de ma fille : "Tu vas pouvoir relire du Toni Morrison". Il m'a fallu un petit moment pour comprendre. J'ai d'abord pensé qu'elle sortait un nouveau roman. Toni Morrison est morte le 5 août 2019 et ça m'a fait un petit pincement au coeur.

    Toni Morrison était née en 1931. Cette grande écrivaine était prix Nobel de littérature. A relire Toni Morrison il était évident pour moi que j'allais relire Beloved.

     

     

     

    Toni Morrison, Beloved, 10-18Beloved. Dans une maison excentrée de Cincinnati, le 124, vivent Sethe, une ancienne esclave qui s'est évadée des années plus tôt, et sa fille adolescente Denver, née lors de cette évasion. On est au milieu des années 1870. Le 124 est une maison hantée par le fantôme d'un bébé qui tourmente ses habitantes. Survient Paul D qui a connu Sethe quand ils étaient tous deux esclaves sur la plantation du Bon Abri.

     

     

    Au milieu des années 1990 j'ai découvert Toni Morrison en lisant Beloved. Cette lecture a été une révélation pour moi. Alors que je m'intéressais à la question de l'esclavage et que j'avais déjà lu des témoignages sur le sujet, c'est en lisant ce roman poignant que j'ai vraiment pris conscience de la nature profonde de ce crime contre l'humanité. La force de Toni Morrison c'est -en passant par le fantastique avec les manifestations du fantôme-de rendre tout ça terriblement réel, de donner à voir non seulement les souffrances physiques mais aussi les blessures psychologiques qui sont telles qu'une mère peut en arriver à penser que la seule façon d'en protéger ses enfants c'est de les tuer :

    "Tout Blanc avait le droit de se saisir de votre personne pour un oui ou pour un non. Pas seulement pour vous faire travailler, vous tuer ou vous mutiler, mais pour vous salir. Vous salir si gravement qu'il vous serait à jamais impossible de vous aimer. Vous salir si profondément que vous en oubliiez qui vous étiez et ne pouviez même plus vous en souvenir."

     

     

    J'apprécie aussi l'écriture. Il y a des images originales particulièrement bien trouvées. Je salue le travail de qualité des traductrices.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 17 Septembre à 20:43

    Il faut que je lise ce roman car je trouve aussi son écriture très poétique.

      • Mercredi 18 Septembre à 14:03

        Je pense que c'est son meilleur.

    2
    Lundi 30 Septembre à 20:41

    Désolée, j'ai effacée ton com sur la note américaine. ce n'est pas la première fois que ça m'arrive : ca fait deux mois que j'ai beaucoup de spam. Du coup, c'est involontaire...

      • Mardi 1er Octobre à 09:37

        C'est réparé.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :