• Victoria Mas, Le bal des folles, Audiolib

    Victoria Mas, Le bal des folles, Audiolib

     

    Mars 1885. A l'hôpital de la Salpêtrière, asile pour femmes, les internées préparent avec effervescence le bal costumé de la mi-carême, le bal des folles. Chaque année à la même époque a lieu ce bal auquel est convié le tout-Paris. On vient s'encanailler et assister, qui sait, avec un peu de chance, à une crise d'hystérie. Le professeur Charcot, chef de service à la Salpêtrière, organise aussi des "leçons", séances publiques -il est question de 400 spectateurs!- au cour desquelles, par l'hypnose, il induit des crises chez des patientes.

     

     

    A travers ses personnage, toutes liées à la Salpêtrière, Victoria Mas traite du sort des femmes à la fin du 19° siècle. Privées de droits elles peuvent être internées si elles refusent de se couler dans le moule. Il y a Geneviève, surnommée l'Ancienne car cela fait 20 ans qu'elle travaille à l'asile comme infirmière. Derrière une apparence austère et rigide elle cache une blessure profonde. Thérèse, la Tricoteuse, ancienne prostituée enfermée là pour avoir tenté d'assassiner son mac; Louise, violée à 14 ans par son oncle et depuis sujette à des crises d'hystérie et enfin Eugénie, internée par son père au début du roman parce qu'elle voit des morts. Elles sont toutes victimes du patriarcat.

     

     

    J'ai apprécié les interrogations sur la folie : qui est folle, qui juge de la folie d'une femme? J'adhère moins au spiritisme présenté comme une possibilité crédible. L'audiolivre est lu de façon vivante par Audrey Sourdive, on ne s'ennuie pas à l'écouter.

     

    L'avis d'Hélène.

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 12 Janvier à 14:00
    Lilly

    Le sujet m'intéresse, mais les avis très mitigés ont fini par me dissuader de le lire. Je pense que d'autres autrices (Maggie O'Farrell, Nelly Bly) en ont mieux parlé.

      • Mercredi 12 Janvier à 20:56

        Le Nelly Bly, je l'ai lu, oui il y a plus d'informations sur la gestion de la folie au 19 e siècle. Sur la Salpêtrière il y a aussi Blanche et Marie de Per Olov Enquist.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :