• Jean d'Aillon, Montségur, 1201, J'ai lu

     

    Jean d'Aillon, Montségur, 1201, J'ai luDe retour de Londres, Guilhem d'Ussel est surpris de trouver, dans son fief de Lamaguère, Amicie de Villemur qui fut sa maîtresse mais qui le quitta pour faire un riche mariage. Aujourd'hui Amicie est veuve et s'est réfugiée auprès de celui qui l'aime encore pour échapper à son beau-frère qui veut la forcer à l'épouser pour mettre la main sur le château de Saverdun dont elle est maintenant seigneur.

     

     

    Peu avant Pâques, Guilhem et Amicie se rendent à Saint Gilles pour y négocier Saverdun avec le comte de Toulouse et Esclarmonde, soeur du comte de Foix. Guilhem y fait la connaissance de Wolfram d'Eschenbach, minnesinger allemand qui chante les aventures de Perceval à la recherche du graal et de l'émeraude qu'il contient. Cette quête et la croyance que l'objet miraculeux pourrait être caché près de Montségur, attire aussi le comte Dracul, ambassadeur de Transylvanie, un trio de moines cisterciens et enfin le cathare Enguerrand, suivi par sa fille Sanceline, elle aussi ancienne amante de Guilhem.

     

     

    L'histoire est un peu lente à démarrer, il faut près de la moitié du livre pour expliquer qui est qui et surtout quelles sont leurs relations car tout cela était bien complexe à l'époque, en tout cas pour quelqu'un du 21° siècle. Ensuite c'est parti pour l'action avec combats et trahisons, meurtrissures et punition des félons.

     

     

    J'aime bien cette série. Il me semble qu'elle dépeint plutôt bien la mentalité de l'époque. Cet épisode montre que des femmes pouvaient diriger une seigneurie. Ses vassaux viennent rendre hommage à Amicie. Ici j'apprécie aussi que l'action se déroule en majorité en Ariège, un département que je connais un peu pour y avoir passé mon adolescence.

     

    L'avis d'A Little Bit.

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 27 Juin à 07:57

    Je ne connais pas encore cette série mais j'ai remarqué que tu lisais beauocup de livres d'histoire, contrairement à moi. Il faudrait que j'en lise plus, dès que j'aurai plus de temps...

      • Mercredi 27 Juin à 08:59

        Oui, l'histoire est un de mes grands sujets d'intérêt. Quant à cette série, je suis étonnée moi-même que des aventures de chevalerie puissent autant me plaire.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :