• Elena Ferrante, Celle qui fuit et celle qui reste, Gallimard

    Elena Ferrante, Celle qui fuit et celle qui reste, GallimardJ'avais tellement apprécié les deux premiers tomes (le un, le deux) que je n'ai pas attendu que le troisième paraisse en poche : je me le suis fait offrir pour mon anniversaire. Nous traversons les années 1970, quand fascistes et gauchistes s'affrontaient violemment en Italie. Il y a des "corrections" à coups de barre de fer et des assassinats punitifs. On retrouve nos deux héroïnes. Les circonstances de leurs vies font qu'elles se voient de moins en moins mais elles restent en contact et Elena, la narratrice, continue de juger ce qui lui arrive à l'aune de ce que Lila pourrait en penser.

     

     

    A la fin du tome deux Elena a publié un roman qui a eu un certain succès et lui a ouvert les portes de la bourgeoisie intellectuelle. Mais son mariage et très bientôt la naissance d'une enfant portent un coup sévère à sa carrière littéraire. Je trouve très bien analysé le marasme qu'est sa vie conjugale et comment la société patriarcale emprisonne et limite les femmes en se servant de l'amour qu'elles ont pour leurs enfants.

    Lila, de son côté, est restée dans son milieu très populaire de Naples contre lequel elle s'est rebellée en quittant son mari. Ouvrière dans une usine de salaisons, elle expérimente au quotidien les conditions de travail indignes, l'humiliation et le harcèlement.

     

     

    Encore une lecture que j'ai appréciée, même si j'y ai trouvé parfois quelques longueurs.

    L'avis d'Eva.

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 5 Juillet à 20:48

    Pour l'instant, toujours pas tentée par cette auteure qui plaît beaucoup...

      • Jeudi 6 Juillet à 17:51

        Je te la recommande.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :