• Gitta Sereny, Dans l'ombre du Reich, Plein jour

    Gitta Sereny, Dans l'ombre du Reich, Plein jourEnquêtes sur le traumatisme allemand (1938-2001)

     

    Cet ouvrage est un recueil d'articles parus entre 1967 et 1999 -parfois accompagnés de préfaces rédigées à l'occasion de la parution du livre- et traitant de l'héritage du nazisme. L'auteure présente d'abord quelques éléments autobiographiques : sa jeunesse à Vienne, sa réaction à l'Anschluss, son engagement à 24 ans, au lendemain de la guerre, comme volontaire de l'UNRRA (Administration des Nations Unies pour le Secours et la Reconstruction) chargée de rechercher des enfants polonais volés par les nazis et confiés à l'adoption en Allemagne, pour les rendre à leurs familles. Cela permet de comprendre ce qui a motivé son engagement au service de la vérité sur le nazisme.

     

     

    La suite combine journalisme d'investigation et entretiens.

    Journalisme d'investigation : elle enquête sur les révisionnistes et leurs procédés. Elle retrace plus particulièrement son travail pour débusquer les commanditaires des faux carnets d'Hitler, apparus en 1983 (il me semble me souvenir qu'en France, c'est Paris Match qui en avait proposé des extraits). C'est de l'investigation de haute qualité, à mon avis. Elle n'a pas pu aller jusqu'au bout parce qu'à un moment son journal a dit halte aux frais mais elle a acquis la conviction qu'il s'agissait d'innocenter Hitler du crime de génocide.

    Elle suit les procès de John Demjanjuk, soupçonné d'être Ivan le Terrible, gardien sadique de Treblinka.

     

     

    Entretiens : elle rencontre des anonymes et des personnes plus célèbres ; de jeunes lycéens allemands avec qui elle débat de la responsabilité de la génération précédente et plusieurs anciens nazis qu'elle essaie d'amener à admettre cette responsabilité. Elle s'est entretenue ainsi avec Franz Stangl, commandant de Treblinka. Le chapitre qui en traite apporte quelques éléments complémentaires par rapport à son livre sur le sujet. Elle a rencontré aussi Leni Riefenstahl, Kurt Waldheim et Albert Speer. Je vois qu'elle a écrit sur ce dernier un livre que je lirai sans doute.

     

     

    Après ce que j'avais déjà lu de Gitta Sereny, cet ouvrage passionnant me convainc qu'il s'agissait d'une femme intelligente et d'une journaliste de premier plan. Je suis admirative de son travail.

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    keisha
    Dimanche 5 Février à 14:29

    Son autre livre, une si jolie petite fille, est tellement fort et bien mené, que pour ce dernier, je prends!!!

      • Dimanche 5 Février à 16:52

        Oui, moi aussi j'ai commencé avec Une si jolie petite fille.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Vendredi 17 Février à 22:24

    C'est une découverte pour moi, aussi bien l'auteur que le livre. Je m'empresse de le noter.

      • Samedi 18 Février à 15:44

        Une auteure qui mérité d'être connue.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :