• Ken Follett, Aux portes de l'éternité, Le livre de poche

    Ken Follett, Aux portes de l'éternité, Le livre de pocheCe troisième tome (le premier, le deuxième) clos la trilogie du siècle avec la guerre froide, de la construction du mur de Berlin en 1961 à l'effondrement du bloc communiste. Le lecteur suit maintenant la troisième génération des familles-héroïnes.

     

    Aux Etats-Unis, George Jakes est un jeune avocat noir, conseiller de Robert Kennedy et proche d'une militante des droits civiques qui travaille pour Martin Luher King.

     

    En URSS, Dimka Dvorkine est lui un conseiller de Khrouchtchev. Il croit qu'on peut faire évoluer de l'intérieur le régime soviétique vers plus de démocratie et mène sa carrière dans ce sens. Sa soeur jumelle Tania est une journaliste qui profite des occasions que lui offre son métier pour faire passer clandestinement à l'ouest les textes d'un écrivain dissident interné au goulag.

     

    A Berlin-est la famille Franck s'est attirée la haine d'un officier de la stasi (la police politique). Rebecca, Bernd et Walli franchissent le mur au péril de leur vie, laissant derrière eux leurs parents et leurs amis.

     

    Ce dernier volume s'est axé sur les relations entre les deux Grands et les personnages britanniques sont donc très en retrait, à part quand ils vont faire carrière au Etats-Unis !

     

    Ken Follett est bien documenté et raconte d'une façon vivante qui fait ressentir les sentiments des contemporains. J'apprends des choses sur la crise des missiles de Cuba et je tremble avec les personnages: est-on à la veille d'une guerre nucléaire qui détruira l'humanité ? De même j'ai été touchée par l'assassinat de John Kennedy (incroyable !) et émue par la destruction du mur de Berlin (ça, ça m'émeut toujours). C'est efficace et on sait qu'à la fin ce sont les gentils qui gagnent (en même temps il y a peu de vrais méchants, même l'infâme Hans Hoffmann de la stasi fini par nous faire pitié) donc c'est une lecture réconfortante et les 1200 pages se lisent sans difficulté.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 6 Mars 2016 à 21:57

    Je ne sais pas trop si je me lancerais dans ce roman... Depuis le code Rebeccas, je n'ai pas particulièrement envie de lire cet auteur. J'en ai encore un dans ma PAL... C'est dommage car j'adore les romans historiques

    2
    Lundi 7 Mars 2016 à 17:16

    Vu ce que tu écris de ce code Rebecca, je peux comprendre ton hésitation.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :