• Fabcaro, Et si l'amour c'était aimer ?, 6 pieds sous terre

    Henri et Sandrine formaient un couple heureux mais le regard de Sandrine a croisé celui de Michel, chanteur du groupe Michel et les pirates et livreur chez Speed Macédoine et tout à coup elle a senti "tous ses sens s'enflammer tel un incendie se propageant dans la forêt de son corps".

    Dans cette nouvelle BD de Fabcaro je retrouve avec grand plaisir ce qui m'avait tant fait rire dans Zaï zaï zaï zaï : humour absurde et non-sens. Dans cette histoire aussi de nombreuses planches se suffisent à elles-mêmes.

     

     

    Au passage c'est l'occasion de se moquer des chanteurs qui se croient engagés, des patrons de startup qui veulent "bouffer le monde", de la consommation comme base du bonheur conjugal et des histoires d'amour à l'eau de rose avec révélations finales en coup de théâtre. Cependant, alors que tout cela est fait de façon très drôle, on trouve aussi quelques passages plus sombres quand il est question de l'amour qui s'englue dans le quotidien ou du sens de la vie et qui me laissent penser que Fabcaro est un peu dépressif.

     

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    keisha
    Lundi 8 Janvier à 08:41
    keisha

    Bien évidemment je veux le lire!

      • Lundi 8 Janvier à 09:32

        Difficile de résister !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :